L'univers des voitures à pédales et à moteur pour enfants

Rotator image

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 26 juillet 2014

PISTOLETS A FLÈCHE EURÉKA, PREMIÈRE PÉRIODE.

Encore 2 belles pièces : Ces Pistolets à flèches Euréka de la première période, 1890/1910.
Certains détails laissent à penser que le premier a été fabriqué par les ateliers de EU (77) alors que le second est un des tous premiers modèles sortis de l'usine de Douville sur Andelle/Pont Saint Pierre (27)… ? Et vous, qu'en pensez-vous ?
Ces quelques photos détaillées devraient vous permettent de vous forger une opinion ? Alors, à vos claviers, et je publierai les réponses.
Bonnes vacances !







vendredi 18 juillet 2014

VOITURES A PÉDALES ou VOITURES DE MANÈGES ? MERCI À NOS AMIS BELGES POUR LES CUISTAX !

Oh là, nous sommes déjà le 18 Juillet et celui-ci n'est que mon premier billet du mois ! Bof, c'est bien les vacances d'été !

Alors je vais m'étendre longuement sur ce sujet, assez vaste, voiture à pédales ou voitures de manèges ? ? ?

Il est vrai qu'un grand constructeur Français que j'affectionne particulièrement, EURÉKA, à destiné quelques unes de ses autos à ces 2 fonctions. Toutes ses biplaces à pédales pouvaient effectivement être utilisées sur des manèges, tout comme quelques "Grand-Prix" en fin de carrière.
Des G.P. Pierre Guy ont subit le même sort. Plus récemment des "Star 55" De La Chapelle ont également tourné dans des fêtes foraines.
Au début du siècle, à l'avènement de la société de loisirs, sont apparues en même temps les premières voitures à pédales et les premiers manèges mais les 2 ne fusionnaient pas encore. Si les grands créateurs d'art forain Français, BAYEUL ou DEVOS, ne s'exprimaient pratiquement qu'au travers des animaux, leurs successeurs, Raymond Laurent en 1953 avec son manège de Peugeot 203 ou encore FONTLUPT, MONTEILHET, etc. pour la France, et LENAERTS, AUTOPÈDE etc. pour la Belgique ne voyaient plus que par des sujets ressemblant à des engins motorisés, avoisinant tous une longueur de 2 m.voir plus.
Mais alors, pourquoi : Pourquoi MERCI A NOS AMIS BELGES ? Pour avoir construit de merveilleux CUISTAX !
- " Du mot cuisse, soit que la position assise, jambe tendue vers l’avant des utilisateurs de cuistax soit propice à dévoiler les cuisses des personnes portant jupes ou robes, soit tout simplement car les cuisses sont le moteur. Comme dans l’expression : « avoir de bonnes cuisses ». Le terme taxi se réfère au transport payant (du grec taxis (« paiement »).
- " (Belgique) Que l’on loue sur la côte belge ou dans d’autres lieux de villégiature. Il s’agit de véhicules comportant plus de deux roues (tricycles, quadricycles), munis d’un nombre variable de sièges et de pédaliers et qui sont loués aux estivants par des exploitants spécialisés en vue de la promenade ou du divertissement. Les cuistax sont autorisés sur la digue mais interdits sur la route ".
Papy's et autres vieux tontons, rappelez-vous même en France, en location dans certains jardins publiques, des Sulkys et quelques (petites) v.a.p. !
En construisant des CUISTAX, dans les années 50', des carrossiers Belges ont donné naissance à des splendides voitures à pédales en tôle qui ressemblaient, à une échelle avoisinant le 1/2, à de vraies voitures pour adultes.
Mais, en Belgique, dans les années 50/60, les militaires américains y avaient planté leurs tentes, et les véhicules les plus représentatifs que l'on pouvait croiser sur les routes du plat pays avaient pour noms, CADILLAC, BUICK, CHEVROLET, etc.
Si vous trouvez demain une très grande auto à pédales, très lourde, équipée d'un pédalier indestructible, aux allures d'américaines, ne vous méprenez pas, ce n'est pas forcément une voiture de manège modifiée mais peut-être UN VRAI CUISTAX !

La magnifique Buick Eight présente sur la première photo est la voiture d'Henri que je remercie pour sa collaboration. (Carrosserie CLAES, Uniterme, BLANKENBERGE)
La Cadillac (57 ?) verte, en triste état et en attente de restauration c'est la mienne… Elle porte encore sur le siège son numéro de location. (Carrosserie Miniatura à EREMBODEGEM).
Les autres sont des voitures de manèges dont certaines ont été motorisées, comme cette splendide Régence à Mr MARTIN.
A la fin ce manège aux BMW R37 qui nous donnent tellement, tellement... l'envie d'appuyer sur le kick ! (Ah si je pouvais en trouver une comme celles-ci ! )
Allez, ne rêvez pas trop et... Bonnes vacances !





























vendredi 27 juin 2014

NOTRE UNIVERS et ma collection Euréka, voitures à pédales, à L'HONNEUR SUR TF1 J.T.13h. LE BUZZ !


Cliquez pour démarrer la vidéo. Cliquez, cliquez, et recliquez encore, profitez en… C'est gratuit !
La chaîne TF1 m'a permis de mettre à l'honneur la marque Euréka et son aventure séculaire due en partie à la famille GRANDVOINNET.

Le Lundi 16 Décembre 2013 au cours du JT de 13h présenté par Jean-Pierre PERNAUT, pendant un magnifique reportage de presque quatre minutes concocté par Jean-Philippe et Michaël, j'ai pu évoquer ces jouets qui nous passionnent.
Avec les jeux, les tirs, et les autos à pédales, on voit notamment évoluer, sur ses pneus d'époque, "la belle bleue", biplace 33 côte-à-côte modèle Bugatti descendue de son étagère pour cette grande occasion. Quoi de plus agréable que de pouvoir admirer ces "vieilles bagnoles" redonnant aujourd'hui de la joie et du plaisir aux jeunes enfants. Cette séquence a été tournée fin novembre et depuis j'ai du me séparer de la "belle bleue" que je possédais en double, ce qui m'a permis de… ? ? ?
Vous le saurez en consultant mon billet de Noël, en ligne le 25 Décembre !.

Je remercie la chaîne TF1, Mr Jean-Pierre PERNAUT et son équipe, et plus particulièrement les deux compères, les journalistes Jean-Philippe ELME (reporter) et Michaël MERLE (caméraman) qui ont su grâce à leur talent parfaitement valoriser et résumer en moins de 4 minutes l'excellente journée de tournage passée en leur agréable compagnie, sans oublier Madame Louisa KIRÈCHE-MÉTAIS, assistante du journal, pour son attention et sa sympathique communication.


Pour ceux qui n'auraient pas vue cette réalisation, cliquez sur la vidéo ou en bas de la colonne de droite, dans les liens : NOTRE UNIVERS A L'HONNEUR SUR TF1











mardi 17 juin 2014

MOTO-TORPILLE EURÉKA, 1928.

Une auto à pédales, NON ! UNE MOTO-TORPILLE ! ! !
Ce billet vient compléter mon article du 28 Mai 2012 sur ces drôles d'engins.
Celui-ci figure au catalogue de 1924. C'est le plus grand modèle, N° 6, équipé de grandes roues (250 mm ) et du siège à glissière monté sur 4 roulettes.
Le train arrière, propulseur, est suspendu par 4 ressorts alors que l'axe du train avant, directeur, est suspendu par un seul ressort.
Vous pouvez noter que, pour une "meilleure pénétration dans l'air", même les constructeurs du Concorde se seraient largement inspirés de la carrosserie du "nez" de cette machine infernale.
6 Modèles sont proposés par ce catalogue, numérotés de 1 à 6 pour des longueurs de 0,80m à 1m, équipés de roue de 135 mm, 155 mm, et 250 mm, seuls les n°s 4 et 6 possédaient des sièges à glissières sur roulettes.



















jeudi 12 juin 2014

PATINETTE EURÉKA, grand modèle, LUXE n° 3, vers 1928.

Après ma poussette en bois, voici une de mes trottinettes, en bois également mais avec des roues à rayons en métal.
Au catalogue de 1928 les 2 roues sont à la mode. Avec l'AUTO-PATIN et la BICYCLETTE " Perfectionnée ", on ne trouve pas moins de 7 modèles de PATINETTES, dont celui-ci sous l'appellation " MODÈLE LUXE, n° 3, roues à rayons d'acier croisés, diamètre 250 m/m, caoutchouc 19, haut. 0m,85, avec poignées ébonite et corne d'appel ".
Mon prochain billet sur une voiture à pédales…?











jeudi 29 mai 2014

Ravissante petite poussette EUREKA 1941 TOUT EN BOIS !

Ah ! Aujourd'hui un jouet Euréka, ma petite poussette en bois...entièrement en bois. Pas en bois peint ni en bois vernis mais en bois simplement lustré.
Ces précisions sont importantes pour la suite de ce sujet.
En effet en 1941, la France sous la botte de l'envahisseur nazi ne peux plus profiter de ses ressources. Ses matières premières dont les métaux sont réquisitionnées par l'ennemi pour fabriquer du matériel de guerre.
L'usine Euréka sera elle même réquisitionnée et fabriquera, grâce à sa hêtraie voisine, des caisses à munitions… et quelques-unes de ces fameuses petites poussettes. Vous pourrez observer que celles-ci, hormis des simples clous, n'utiliseront aucune pièce métallique (les roues sont en bois tournées à la main et les rondelles découpées dans de la tôle de récupération), pas même pour les essieux que l'on trouvera plus tard en métal tout comme les roues à bandages sur tous les modèles fabriqués après 1945.
Un petit jouet bougrement attachant même s'il rappelle une époque tragique de notre histoire.

















mardi 27 mai 2014

Ma DB Le Mans, de chez DB… à moteur !

Vous souvenez-vous, quand nos papas parlaient de Pan-pan ? C'était des Panhard bien sur, hé bien moi, aujourd'hui je vous parle de ma D.B. Le Mans, un beau jouet à moteur fabriqué à la fin des années 50 à l'échelle 1/2 par les ateliers D.B. à Champigny-sur-Marne et conçu par Mr Jacques HUBERT le "Papa" des célèbres D.B. LE MANS.
Son air de famille ne trompe pas, elle ressemble beaucoup à sa grande soeur équipée d'un moteur Panhard.
Une trentaine d'exemplaires furent livrés pour satisfaire une commande de l'Automobile-Club-de-l'Ouest sur le circuit du Mans, d'autres modèles ont suivi produits par D.B mais également par René Bonnet, subissant quelques modifications esthétiques au niveau des roues, des pare-chocs, pare-brise, etc..
Réalisées pour tourner sur un circuit, pilotées par de jeunes novices, elles étaient faites pour résister à toutes épreuves. Reposant sur un solide châssis en tubes carrés, la caisse était déjà en résine moulée et le tout propulsé par un robuste moteur 2 temps VAP placé en position arrière.
La sécurité active réduite au minimum assurait quand même un freinage à tambour commandé par câbles sur chacune des roues arrières, une direction à crémaillère entraînée par une large chaîne et un volant Quillery, et une suspension par ressorts à boudins sur les 4 roues.
Elle pouvait recevoir 2 sièges.
Une belle petite auto de 2,10 m de long, avec laquelle je m'amuse encore de temps à autres, aux beaux jours retrouvés !
Mon prochain billet traitera d'un ravissant petit jouet Euréka… Tout en bois
.


















dimanche 25 mai 2014

INFO - NEWS - INFO - LE GRAAL… A VENDRE ! OUI, UNE CITROENNETTE 5 HP ! ! ! - NEWS - INFO - NEWS -

Pour la Fête des pères qui approche, ne serait-ce pas l'idée d'un magnifique cadeau ?
Profitez-en, elle est rarissime ! Certainement l'une des plus fantastiques voitures à pédales, le Mythe ! Une Citroënnette 5 HP à pédales, commandée par André Citroën à Mr Paulin Ratier en 1924.
Vous trouverez de plus amples renseignements sur son histoire en cliquant sur cette page, colonne de droite "Catégories", au chapitre Citroën, deuxième billet.
Si vous souhaitez ajouter cette merveille à votre collection voici ce que me communique le vendeur, notre ami Cédric:
- " Comme convenu, quelques précisions sur l’état de la CITROENETTE : CITROENETTE 5 HP de chez PAULIN RATIER Restauration ancienne remontant aux années 80 ; Bel état de présentation ; Mécanisme à réviser ; Les pneumatiques ne sont pas d’origine ; Version avec carrosserie bois et capot métal ; Coffre arrière ; 1 vitre de phare à remplacer ".
Lien photos complet reprenant tous les détails :
http://www.monalbum.fr/Album=EKPWYYEY
Pour encore plus de renseignements:
Cédric: cedric.purgue@particed.fr ou 06.11.08.43.18 "










Un bon plan ! La TRIUMPH TR4 A de Devillaine Frères (DF).

Ma TRIUMPH !
Celle que je classe dans les cabriolets de ma jeunesse, celle des sixties, avec pour compagnes l'Alfa-Roméo Giulietta et la Mercedes 190 SL de chez Pierre GUI, et la Peugeot 404 DF, Devillaine Frères, "DF" comme l'arbore fièrement ce modèle sur son aile avant gauche.
Que dire de cette réalisation sinon qu'elle est tout à fait réussie. Relativement simple, je ne connais pas de variante "Luxe" à pédalier à chaîne, mais malgré tout assez complète avec pare-brise, pare-chocs av et ar, phares électriques, avertisseur à poire mal placé dans l'habitacle près du genou gauche, belles roues imitant les rayons et aussi ce faux couvre-capote peu courant sur les voitures à pédales.
Cette superbe et longue auto de 1,40 m, aux équilibres parfaitement respectés, ressemble bien à sa grande soeur !
Mon prochain billet sur ma D.B. LE MANS à moteur, 1959.



















vendredi 23 mai 2014

COMPARATIF : MODÈLE 300/56, ARIANE, SIMCA 1300 EURÉKA.

Comme le modèle Simca 1300, la petite auto (0,83m) ARIANE emprunte sa caisse au modèle 300/56
On peut aisément observer la différence dans les accessoires qui équipent ces 3 même caisses : Le volant et la calandre !
Sous le nom de code EK32 c'est l'un des derniers modèles fabriqués par Euréka de 1960 à 1967.
Voici donc dans l'ordre les modèles :
  1. - 300/56 code EK 30, 1956, vert.
  2. - ARIANE code EK 32, 1960, bleu.
  3. - SIMCA 1300 code EK 37, 1967, rouge.

Mon prochain billet: LA TRIUMPH TR4 A "DEVILLAINE FRÈRES"



































1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 >